Association loi 1901 à but non lucratif

Pendant la révolution


Les malheurs de la guerre
Il reste peu de traces des combats qui opposèrent les Niçois sous l'autorité des Sardes et des Autrichiens aux Français de la révolution de 1792 à 1800. Ces évènements d'une importance certaine pour nos ancêtres du Comté de Nice se déroulèrent dans un cadre géographique différent de celui d'aujourd'hui. Les gorges de la Mescla, de la Vésubie, de Daluis et du Cians étaient infranchissables. Les chemins muletiers qui suivaient les traces des anciennes voies romaines passaient de préférence par les lignes de crête. Les Austro-Sardes sont passés par Utelle, Massoins, le col du Mont-Vial et Gilette pour venir fermer la porte de la Vésubie et du Piémont. Gilette était la porte de la Vésubie. 
 
Pendant la bataille de Gilette, le maréchal autrichien de Wins couche à Massoins le 14 octobre 1793.








La carte postale ci-dessus date de 1914.
Les fontaines sont nombreuses à MASSOINS, témoignant d'une tradition ancestrale de l'eau. 
Sur la place
La fontaine sur la place laisse écouler son murmure rafraîchissant. 
 
 
La fontaine ancienne, sous le village
 Les habitants venaient chercher l'eau à cette fontaine, située sous le village. Une cressonnière apparaît encore à ses pieds. 
 
Dans le village 
Sur une petite placette, une fontaine plus récente vous attend. Vous y découvrirez un magnifique point de vue 
 
La place du Valat 
La place du Valat située au sud du village signifie " que toutes les eaux arrivent là ". Elle est ornée d'une belle fontaine et sur cet emplacement se situait le four communal maintenant sis sur la place principale. 

A l'extrémité du village 
Une très belle place, est également ornée d'une fontaine. Elle est dominée par les ruines de l'ancien château féodal.